A l’origine cache-sexe des Fang-Betis, l’obom est fabriqué à partir d’écorces d’arbres battues au maillet. Elle se compose d’une robe pour les femmes et d’une chasuble pour les hommes. Dans la tradition, la coiffe en plumes d’oiseaux de proie est réservée aux artistes et aux hommes de science : les Quatre-zyeux.

Texte : Nicolas Fargues
Photographe : Nicky Aina