21 octobre, 16H00, un feu s’est déclaré dans un petit commerce en bois, et s’est très vite propagé vers plusieurs constructions en bois et des maisons en dur. 18H00, l’incendie est maitrisé par les pompiers, mais des petits foyers de flammes subsistent. L’eau fait également cruellement défaut. La Jirama a pris l’initiative de couper l’électricité sur l’ensemble du quartier afin de sécuriser la zone. L’unité d’intervention rapide (UIR) de la Police Nationale est également arrivé sur place pour sécuriser la zone. Des pilleurs se sont en effet mêlés à la foule. Les dizaines de constructions en bois touchées par l’incendie (près de 50) ont été réduites en cendres. Bilan humain, un blessé grave brûlé au corps tandis qu’il tentait de sauver des effets personnel des flammes.

Photographe : (c) Renaud Raharijaona